Grossesse et acupuncture: une aide précieuse

Lorsqu’on est enceinte, beaucoup de choses nous sont interdites : pratiquer certains sports, faire une radiographie ou bien prendre des médicaments pour soulager les petits maux liés à la grossesse, sauf avec l’accord au préalable de son médecin.

Toutefois, il y a également des choses qu’on doit faire ou peut faire durant la grossesse, car elles sont bénéfiques aussi bien pour le bébé que pour la future maman. Parmi elles, il y a l’acupuncture. Pourquoi cette médecine traditionnelle chinoise est-elle recommandée pour les femmes enceintes ? Comment fonctionne-t-elle ?

L’acupuncture : c’est quoi ?

Reconnue par l’ordre des médecins, l’acupuncture est une médecine ancestrale chinoise qui se pratique par l’utilisation de fines aiguilles à insérer à la surface cutanée pour stimuler les points d’acupuncture. Son but est de veiller à la bonne circulation de l’énergie vitale, le Qi ou Chi qui circulent le long de ces points « méridiens ».

L’acupuncture est préconisée pour soigner et soulager nombreux maux, sans risques d’effets secondaires : rage dentaire, maux de tête, insomnie, migraine, addiction, dépression, stress, allergie, asthme, maladies articulaires, arthrose, obésité, irritation oculaire. Elle est aussi la meilleure alliée des femmes qui désirent tomber enceintes et celles qui le sont déjà.

Pourquoi l’acupuncture est-elle recommandée pour les femmes enceintes ?

L’acupuncture commence à avoir un certain succès auprès des femmes enceintes. En effet, nombreux sont les bienfaits qu’apporte cette médecine alternative avant, durant et après la grossesse.

L’acupuncture pendant la grossesse

Durant la grossesse, le corps change, les hormones sont en pleine ébullition, on dépense beaucoup d’énergie. Les symptômes désagréables qui s’accompagnent de cette grossesse durant 9 mois ne facilitent pas la tâche : nausées, vomissement, stress, troubles du sommeil, constipation, maux de dos, problème de circulation, brûlure d’estomac, sevrage tabagique.

Malheureusement, la prise de médicaments anti-inflammatoires est strictement interdite pendant la grossesse. Le recours à l’acupuncture peut être une bonne alternative afin de soulager ces maux, pour mieux préparer sa grossesse et affronter sereinement son accouchement.

Mais, les bienfaits de l’acupuncture ne s’arrêtent pas là. Elle prévient également la menace d’accouchement prématuré, le décollement du placenta et le retard de croissance intra-utérin. Elle permet même de repositionner les bébés présentés en siège.

L’acupuncture pour préparer l’accouchement

L’acupuncture est une aide précieuse pour la préparation de l’accouchement afin de détendre le col, faciliter sa dilatation, faire descendre le bébé et déclencher l’accouchement. Elle a même un effet antalgique, ce qui est très utile lorsqu’on accouche d’un gros bébé, ou lors d’un accouchement sans péridurale.

La naissance du bébé peut encore s’accompagner de l’acupuncture. En effet, un accouchement est une étape traumatisante et fatigante aussi bien pour la mère que pour le bébé. Avec l’acupuncture, la mère pourra se ressourcer afin de retrouver son équilibre physique et mental.

Certains points méridiens permettent d’aider la mère à la rééducation périnéale et abdominale. L’acupuncture stimule et favorise même la montée du lait. En cas de baby-blues ou de dépression post-partum, l’acupuncteur peut accompagner les nouveaux parents à traverser ces difficultés.

Qui peut pratiquer l’acupuncture ?

L’acupuncture peut se pratiquer dès le premier trimestre de la grossesse et jusqu’au terme de la grossesse. Parfois, elle peut même servir lorsqu’on est atteint d’infertilité et qu’on désire avoir un enfant.

L’avantage avec cette pratique est qu’elle est inoffensive et ne présente aucun danger pour la mère et pour le fœtus. Toutefois, les aiguilles sont à usage unique. En général, l’acupuncteur fait un diagnostic du patient afin d’évaluer son état. C’est après évaluation qu’il détermine le nombre de séances et les points à ponctuer.

L’acupuncture ne fait pas mal, mais picote et son effet n’est pas immédiat. Le résultat se fait sentir après 3 à 4 jours après la séance. En France, l’acupuncture peut être pratiquée par des médecins généralistes, des gynécologues obstétriciens ou des sages-femmes qui ont suivi trois ans d’études et qui sont diplômés en D.I.U. (diplôme inter-universitaire) d’acupuncture obstétricale.

Aujourd’hui, l’acupuncture est reconnue et recommandée par la Haute Autorité de Santé, ce qui permet à certaines patientes de bénéficier d’une prise en charge et un remboursement auprès des assureurs et des mutuelles.

 

 

 

 

 

 

Publié par:

Julie

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas diffusée. zone à completer spécifiée (required):

Derniers comments

  • Julie says:

    Bonjour, Effectivement le liniment peut être utilisé aussi sur les adultes notamment comme lait n

  • cochet says:

    bonjour voilà j'aimerais savoir si pour nous adultes le liniment peut nous etre utile car en cemome

Qui suis-je ?

Cajoler bébé c’est le rendez-vous des mamans qui se posent pleins de question.

Je suis Julie, jeune maman de 2 enfants et accessoirement puéricultrice de métier.

J’ai choisi de partager mon temps entre mon métier de puéricultrice à temps partiel, maman à temps plein et blogueuse pour maman qui se questionne sur le temps qu’il me reste.

Je partage donc mes coups de cœur et coup de gueule avec plaisir.

Back to Top