La grossesse tarde à venir que faire ?

Nombre de jeunes femme se retrouve parfois confronté à l’attente insoutenable d’une futur grossesse. L’attente est parfois plus ou moins longue et peut être le reflet d’un problème de fertilité.

Comment déceler un éventuel problème

Il faut savoir que la durée pour obtenir une grossesse peu aller jusqu’à 1 année sans pour autant qu’il y ait un soucis.

Tout ceci est évidemment vrai dans la mesure ou les cycles de la femmes sont régulier et qu’il y a des rapports tout aussi régulier notamment durant la période d’ovulation.

Cependant si la période de tentative excède cette durée, il vaut mieux alors, par précaution se tourner vers un centre de PMA afin d’établir un bilan de fertilité.

Comment se passe le bilan de fertilité

Les méthodes peuvent varier selon les centres, mais dans la plupart des cas, il vous sera prescrit un certain nombre d’examen à réaliser. C’est clairement du coté de la femme qu’il y a le plus d’examens à faire.

Les femmes devront donc réaliser une prise de sang en début et milieu de cycle afin de vérifier les marqueurs hormonaux.

Elle devra réaliser une hystérosalpingographie, qui est en fait une radio qui est prise au moment ou l’échographe injecte un produit de contraste dans l’utérus. Cet examen permet de vérifier la perméabilité des trompes.

Elle devra aussi faire une échographie pelvienne en début de cycle pour vérifier l’état de la réserve ovarienne, à savoir le nombre de follicules qu’il y a de disponible en début de cycle et leur taille.

Quand au conjoint, il lui est prescrit un spermogramme qui permet de comptabiliser la production de spermatozoïdes et leur niveau de mobilité.

C’est à l’issue de tout ces examens que le gynécologue pourra alors voir si il y a un frein à la fécondation.

Quelles sont les solutions

A l’issue des examens, si le gynécologue constate un problème, il pourra alors vous proposer plusieurs solutions, et ce, en fonction du degré du problème.

Il pourra vous proposer un traitement d’appoint médicamenteux notamment pour celles ayant des problèmes de cycles. Parfois un simple réglage du cycle menstruel permet de régler le problème.

Pour les autres vous pourrez être orienté soit vers des inséminations artificielles, soit vers les FIV.

C’est le gynécologue qui pourra choisir laquelle de ces solutions est la plus adapté à votre cas.

Malgré ce parcours lourd en examens sachez que les taux de réussites en PMA sont très encourageant, et qu’il vous permettra d’augmenter significativement vos chance de grossesse.

 

 

Publié par:

Julie

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas diffusée. zone à completer spécifiée (required):

Derniers comments

Qui suis-je ?

Cajoler bébé c’est le rendez-vous des mamans qui se posent pleins de question.

Je suis Julie, jeune maman de 2 enfants et accessoirement puéricultrice de métier.

J’ai choisi de partager mon temps entre mon métier de puéricultrice à temps partiel, maman à temps plein et blogueuse pour maman qui se questionne sur le temps qu’il me reste.

Je partage donc mes coups de cœur et coup de gueule avec plaisir.

Back to Top