L’allaitement ce processus extraordinaire

Dans un monde où les femmes sont souvent pressées, occupées ou fatiguées, l’allaitement avait presque perdu sa place à cause de cet éternel course après le temps. Pourtant, c’est un acte aussi important pour bébé que pour maman. Forte Heureusement, il revient petit à petit au goût du jour, et de nombreuses jeunes maman s’adonnent à l’expérience unique qu’est celle de l’allaitement.

Les bienfaits de l’allaitement

Pour les nourrissons, il n’y a que du bon voir même de l’exceptionnel. En tant que nourriture, le lait maternel suffit à couvrir l’ensemble des besoins de bébé durant les 6 premiers mois de sa vie. Sa composition évolue en permanence en fonction des besoins de bébé et de sa croissance.
Le lait contient aussi des éléments qui sont pour l’instant impossibles à synthétiser comme certains enzymes qui renforcent le système immunitaire. Il a également été prouvé que les bébés nourris au sein sont moins sujets aux allergies et résistent mieux aux maladies.
Pour la maman, cela reste la meilleure façon de renforcer les liens affectifs avec son enfant. Il est aussi reconnu que les mères allaitantes sont moins sujettes aux cancers du sein, et pour ne rien gâcher, l’allaitement permet aussi de retrouver sa ligne d’avant la grossesse plus facilement parce que le corps va puiser dans ses réserves pour fabriquer le lait.
Enfin, l’allaitement est clairement ce qu’il y a de plus économique.

Quelques difficultés qui peuvent subvenir durant l’allaitement

Il n’y a rien de mieux que de donner le sein à bébé à chaque fois que bébé le réclame. L’idéal étant de fonctionner en allaitement exclusif durant les six premiers mois de la vie de bébé. Mais si la mère doit reprendre le travail entre temps et si bébé a du mal à faire ses nuits, la meilleure solution est l’usage d’un tire-lait et d’un biberon. Cette méthode a deux avantages : pouvoir nourrir l’enfant à une cadence régulière et permettre aux pères de participer tout en continuant de lui apporter du lait maternel exclusivement.
Une autre contrariété que les femmes éprouvent généralement est le relâchement des seins. Cependant, il faut se rappeler qu’avec ou sans enfant, les tissus mammaires finissent par se relacher. En réalité, ce n’est pas vraiment l’allaitement le problème, mais le fait de changer la taille des seins brusquement. Il faut savoir que les seins prennent toujours du volume pendant la grossesse. Le mieux est encore d’allaiter et de sevrer bébé petit à petit.

Ne pas s’inquiéter…

Si la maman est un peu souffrante, sauf avis du médecin pour cause de prise de médicament incompatible avec l’allaitement, il n’y a pas de raisons d’arrêter d’allaiter.
Concernant l’alimentation, il n’y a aucune raison de modifier le régime alimentaire de la maman surtout si elle mange sainement et de manière équilibrée.
En ce qui concerne l’eau, on dit souvent qu’il faut boire plus d’eau que d’habitude. C’est faux. Contrairement aux idées préconçues, le fait de boire beaucoup d’eau, plus que les besoins, a un impact négatif sur la production du lait. Boire une quantité d’1l5 par jour suffit. Écoutez votre corps ! cela dit la consommation d’alcool et de tabac est clairement à proscrire.
La taille des seins : petits seins ne signifient pas peu de lait et inversement. Continuez à allaiter normalement. C’est la taille des glandes mammaires qui compte. Chez toutes les femmes, c’est à peu près pareil.
Si vous vous posez des questions sur l’allaitement n’hésitez pas à contacter des associations de soutien à l’allaitement comme la lechte league.

Publié par:

Julie

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas diffusée. zone à completer spécifiée (required):

Derniers comments

  • Julie says:

    Bonjour, Effectivement le liniment peut être utilisé aussi sur les adultes notamment comme lait n

  • cochet says:

    bonjour voilà j'aimerais savoir si pour nous adultes le liniment peut nous etre utile car en cemome

Qui suis-je ?

Cajoler bébé c’est le rendez-vous des mamans qui se posent pleins de question.

Je suis Julie, jeune maman de 2 enfants et accessoirement puéricultrice de métier.

J’ai choisi de partager mon temps entre mon métier de puéricultrice à temps partiel, maman à temps plein et blogueuse pour maman qui se questionne sur le temps qu’il me reste.

Je partage donc mes coups de cœur et coup de gueule avec plaisir.

Back to Top